tiroir


tiroir

tiroir [ tirwar ] n. m.
tirouer 1530; tyroire « outil de tonnelier » XIVe ; de tirer (I, A, 2o)
1Compartiment coulissant emboîté dans un emplacement réservé (d'un meuble, etc.). Ouvrir, tirer; fermer, pousser un tiroir. « les cinq grands tiroirs de la commode se laissent manœuvrer sans plus de résistance » (Robbe-Grillet). Tiroir à secret, tiroir secret. Mettre, ranger dans un tiroir. Avoir un polichinelle dans le tiroir. — FOND DE TIROIR : ce qu'on met au fond d'un tiroir, ce qu'on y oublie, par ext. chose vieille, sans valeur. Auteur qui publie ses fonds de tiroirs. Racler les fonds de tiroirs.
Par métaph. Case, casier. « Il a parlé lui-même des tiroirs de son cerveau » (Madelin). compartiment.
2 ♦ À TIROIRS. (1752) Pièce à tiroirs, dont l'intrigue comprend des scènes étrangères à l'action principale, intercalées et comme emboîtées dedans. Roman à tiroirs. Charade à tiroirs, basée sur des jeux de mots successifs. « il s'était lancé dans une de ces improvisations à tiroirs que son érudition vertigineuse lui permettait » ( J.-P. Milovanoff). Fam. Nom à tiroirs (cf. À rallonge[s]).
3(1854) Mécan. Dans une machine à vapeur, Dispositif destiné à distribuer la vapeur dans le cylindre (alternativement, de part et d'autre du piston). 2. recouvrement. Tiroir de Watt, à garnitures. Arbre, tige, boîte de tiroir.

tiroir nom masculin (de tirer) Compartiment sans couvercle emboîté dans un meuble et qu'on peut tirer à volonté. Organe mécanique animé d'un mouvement de translation et assurant la distribution d'un fluide suivant une loi déterminée. Voie ferrée, généralement en cul-de-sac, pouvant accueillir une rame ou une locomotive lors d'une manœuvre destinée à les faire changer de direction (manœuvre de tiroir). [On dit aussi voie de tiroir.] ● tiroir (expressions) nom masculin (de tirer) À tiroirs, se dit d'une histoire donnant lieu à des épisodes multiples ayant chacun une certaine autonomie à l'intérieur d'une intrigue lâche. Arme à tiroir, arme à feu dans laquelle la culasse s'ouvre en glissant le long d'un axe transversal à celui du canon. Fonds de tiroir, chose de peu de valeur qui n'a pas été utilisée ; dernières ressources disponibles.

tiroir
n. m. Casier coulissant, s'emboîtant dans un meuble, et que l'on tire au moyen d'un bouton, d'une clé, etc. Tiroirs d'une commode.
|| Fonds de tiroir: ce qui reste d'argent disponible.
|| Fig. (Plur.) Pièce, roman à tiroirs: oeuvre dans laquelle des scènes, des épisodes indépendants les uns des autres viennent se greffer sur l'action principale.

⇒TIROIR, subst. masc.
A. — Compartiment mobile s'emboîtant dans un meuble en glissant sur deux traverses, qui se tire au moyen d'un bouton, d'une clef, d'un anneau, et dans lequel on range des objets. Tiroir ouvert; tiroir de buffet, de bureau, de commode, de secrétaire, de table; meuble à tiroirs; fermer, pousser, tirer un tiroir. Il alla s'asseoir devant une table, en ouvrit le tiroir fermé à clef et en tira un volumineux cahier manuscrit (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 2, 1859, p. 74). Elle (...) ouvrit son bureau à écrire. Dans le tiroir secret que l'on manœuvrait par un ressort de bois, elle prit une photographie pâle et charmante (JOUVE, Paulina, 1925, p. 224).
Loc. fig. Vider, racler ses fonds de tiroir. V. fond II A 1 b.
B. — Au fig.
1. LITTÉRATURE
a) Pièce à tiroir. Pièce consistant en scènes se succédant, sans lien apparent, mais ayant le même thème. Ces pièces à tiroir, où le même personnage vient tour à tour déguisé en paysan, en cocher de fiacre, en militaire, en cuisinier, faisant alternativement le doucereux, le terrible, l'ingénu, afin d'extorquer la dot de la pauvre fille ou de lui ravir son honneur (FLAUB., 1re Éduc. sent., 1845, p. 248).
b) Roman à tiroirs. ,,Roman où se trouvent des histoires particulières, qui forment hors-d'œuvre et qui ne sont pas nécessaires à l'action générale`` (Ac. 1935).
c) Lieu où l'on tient en réserve, où l'on conserve des écrits en attente de publication. On construit son œuvre, à son heure. On la découvre à l'heure du public. Hugo tenait en tiroir Satan, Dieu, etc... Hugo avait le temps d'attendre (BARRÈS, Cahiers, t. 11, 1914, p. 103). m'écrit qu'il m'a écrit pour son tiroir (VALÉRY, Corresp. [avec Gide], 1891, p. 135).
Fonds de tiroir. V. fond II A 1 b ex. de Thibaudet.
2. Fam. ,,Parmi les militaires (...) second rang d'une troupe formée sur trois rangs`` (Ac. 1835-1878). Les hommes de petite taille sont ordinairement placés dans le tiroir (Ac. 1835-1878).
C. — 1. MÉCAN. Dans une machine à vapeur, pièce mobile réglant l'admission de la vapeur, à la sortie de la chaudière, dans le cylindre/piston. Mouvement du tiroir. Distribution de la vapeur par tiroir et par soupapes (H. POINCARÉ, Thermodyn., 1892, p. 277). Lorsque les diverses phases de la distribution de la vapeur dans le cylindre d'une machine sont engendrées par un tiroir, cet organe réalise à lui seul (...) ces opérations sur les deux faces du piston (BAILLEUL, Matér. roulant ch. de fer, 1951, p. 28).
2. MÉD. Signes du tiroir. ,,Mouvements antéropostérieurs anormaux du tibia par rapport au fémur, recherchés sur le genou fléchi à angle droit`` (Méd. Flamm. 1975).
3. a) Nom à tiroir(s) (fam.). [Notamment à propos de patronymes à particule] ,,Nom comportant plusieurs éléments`` (BERNET-RÉZEAU 1989). Synon. nom à rallonge(s). — Mais comment tu t'appelles?Maurice Le Quesnoy Groseille.Oh, c'est un nom à tiroir! (Fl. QUENTIN et É. CHATILIEZ, La Vie est un long fleuve tranquille, 1988, p. 143, ds BERNET-RÉZEAU 1989).
b) Avoir un polichinelle dans le tiroir (pop.). V. polichinelle I A 2 b.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Fin XIIIe s. tireour « membre d'une bête qu'on donnait au faucon pour le calmer » (Trad. du traité de fauconnerie de l'Emp. Frédéric II ds Z. rom. Philol. t. 46, p. 285); b) 1340 tirouer « étendage de draps » (BEVANS, The old french vocabulary of Champagne, p. 67); c) 1380 tiroer « bride de cuir s'attachant sur le plat des ais d'un livre et servant de fermoir » (Inventaire du mobilier de Charles V, éd. J. Labarte, p. 157); d) 1400-02 tirouer « poignée qu'on tire pour fermer une porte » (doc. ds GDF. Compl.); 2. 1363 tyroire « outil de tonnelier pour tirer les cercles » (B. PROST, Inventaires mobiliers des ducs de Bourgogne, 177); 3. a) 1530 tirouer « petite caisse emboîtée dans un meuble et qui peut se tirer » (PALSGR., p. 240); 1583 tiroyr (doc. ds HAVARD); 1752 pièce à tiroir « comédie sans nœud et sans dénouement et qui n'est qu'une suite de scènes » (Trév.); b) 1723 tiroir « cylindre de la machine à friser les étoffes » (SAVARY t. 2, p. 171); c) 1854 « dans les machines à vapeur, sorte de boîte où se rend la vapeur, et d'où elle presse tantôt un côté du piston, tantôt un autre » (LA CHÂTRE, Dict. ds QUEM. DDL t. 5). Dér. de tirer; suff. -oir. Fréq. abs. littér.:1 189. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 642, b) 2 087; XXe s.: a) 2 205, b) 2 063. Bbg. QUEM. DDL t. 5.

tiroir [tiʀwaʀ] n. m.
ÉTYM. 1583, tyroir; tirouer, 1530; XIVe, tiroir au sens II, 1; tyroire « outil de tonnelier », XIVe; de 1. tirer, I., A., 2.
———
I
1 Compartiment coulissant emboîté dans un emplacement réservé d'un meuble et servant au rangement. || Ouvrir, tirer; fermer, pousser un tiroir. || Tiroirs d'une armoire, d'une commode (2. Commode, cit. 2); d'un bureau, d'un secrétaire (cit. 7), d'une table. || Bouton, poignée (anneau, main; → Recouvrir, cit. 2), serrure, clé d'un tiroir. || Tiroir à secret, tiroir secret (→ Perquisition, cit. 2). || Jeux de tiroirs d'un bonheur-du-jour. || Mettre, ranger, enfouir dans un tiroir (→ Participation, cit. 2). || Forcer (cit. 1), fouiller les tiroirs (→ Piller, cit. 4).Boîte à tiroirs. || Tiroir d'un moulin à café.
1 On vient trouver le grand'père qui est bonhomme au fond, et qui a bien toujours quelques rouleaux de louis dans un vieux tiroir (…)
Hugo, les Misérables, IV, VIII, VII.
1.1 Et des placards, et des armoires, et des tiroirs et des resserres, et des fouillis de toute sorte, en veux-tu, en voilà… Jamais je ne me retrouverai dans tout cela.
O. Mirbeau, le Journal d'une femme de chambre, p. 23.
2 (…) les cinq grands tiroirs de la commode se laissent manœuvrer sans plus de résistance, bien qu'ils ne soient pas munis de poignées, mais seulement des orifices élargis d'anciennes serrures (…)
A. Robbe-Grillet, le Voyeur, p. 235.
Fond de tiroir : ce qu'on met au fond d'un tiroir, ce qu'on y oublie, et, par ext., chose vieille, sans valeur. || Auteur qui publie ses fonds de tiroirs. — ☑ Racler ses fonds de tiroirs.
Loc. fig. Avoir un polichinelle dans le tiroir (être enceinte).
Par métaphore. Case, casier. || Les tiroirs de son cerveau (cit. 5), de la mémoire. Compartiment.
2 À tiroir(s). || Arme à tiroir, à culasse glissant transversalement au canon.
Fam. || Nom à tiroirs, en plusieurs parties (cf. À rallonges).
(1752). Littér. || Pièce à tiroirs, dont l'intrigue comprend des scènes étrangères à l'action principale, intercalées et comme emboîtées dedans. || Roman à tiroirs, avec des récits (contés par un personnage, etc.) à l'intérieur de l'action principale.Poésie. || « Le tiroir ou énumérations indéfinies » (Claudel, Positions et propositions, p. 35).
3 Journal. || En tiroir : intercalé dans une série de petits articles.
4 Ch. de fer. || De tiroir. || Voie de tiroir : voie en cul-de-sac sur laquelle stationne un train provisoirement.
5 Fig. Figure de danse dans laquelle des groupes se croisent.Tour d'adresse par lequel on substitue une carte à une autre par glissement.
———
II
1 (Premier sens attesté, XIVe). Vx. Chaîne, lien reliant les fermoirs (d'une reliure).
2 (1854). Mécan. Dans une machine à vapeur, Dispositif destiné à distribuer la vapeur dans le cylindre (alternativement de part et d'autre du piston). 2. Recouvrement (→ Imperfection, cit. 5). || Tiroir de Watt, à garnitures. || Tiroir cylindrique; à coquille. || Arbre, tige, boîte de tiroir.
3 (1723). Techn. Cylindre d'une machine à fuser les étoffes.
COMP. Tiroir-caisse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tiroir — Tiroir. s. m. Espece de petite caisse ou layette qui est emboistée dans une armoire, dans une table, dans un comptoir, & qui se tire par le moyen d un bouton, ou de quelqu autre chose semblable. Mettre des papiers dans un tiroir. il faut chercher …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tiroir — Pour les articles homonymes, voir Tiroir (homonymie). Tiroir. Un tiroir est un élément de mobilier permettant de ranger des objets. Le tiroir est généralement constitué d’un boîtier ouvert coulissa …   Wikipédia en Français

  • TIROIR — s. m. Espèce de petite caisse ou layette emboîtée dans une armoire, dans une table, dans un comptoir, dans une commode, et qui se tire par le moyen d un bouton, d un anneau, d une clef. Mettre des papiers dans un tiroir. Il faut chercher dans les …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • tiroir — (ti roir) s. m. 1°   Petite caisse emboîtée dans un meuble au moyen de deux coulisses, et qui se tire par un bouton, un anneau ou une clef. Ouvrir, fermer un tiroir.    Fig. •   La mémoire ! à ce nom se troublent tous nos sages : Quelle main a… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TIROIR — n. m. Compartiment mobile emboîté dans une armoire, dans une table, dans une commode, etc., et qui se tire par le moyen d’un bouton, d’un anneau, d’une clef. Mettre des papiers dans un tiroir. Il faut chercher dans les tiroirs de cette armoire,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • tiroir — n.m. Avoir un polichinelle dans le tiroir, être enceinte. / Fourrer dans le tiroir, placer le corps dans le cercueil (pompes fun.) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • tiroir — sklandis statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. slide vok. Absperrschieber, m; Schieber, m; Schieberventil, n; Steuerschieber, m rus. золотник, m pranc. tiroir, m …   Automatikos terminų žodynas

  • tiroir — keičiamasis blokas statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Ištraukiama aparato dalis, kurią galima pakeisti kita, galinčia vykdyti kitokią funkciją. atitikmenys: angl. plug in unit vok. Einsteckbaustein, m rus. сменный блок, m …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • tiroir — keičiamasis blokas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. plug in unit vok. Einsteckbaustein, m rus. сменный блок, m pranc. tiroir, m …   Fizikos terminų žodynas

  • tiroir — sklandis statusas T sritis Energetika apibrėžtis Šiluminių arba mechaninių procesų valdymo sistemos judamasis elementas, nukreipiantis skysčio arba dujų srautą į reikiamą kanalą. Sklandis naudojamas garo mašinose ir turbinose, pneumatiniuose… …   Aiškinamasis šiluminės ir branduolinės technikos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.